• en
    • fr
    • ja

Compare Listings

L’histoire du Quartier

L’histoire du Quartier

Jusque dans les années 1950…

Situation jusque dans les années 1950

De 1860, date de la canalisation de la Seine qui permit l’installation d’industries sur ses berges, au début des années 1950, le quartier du Front de Seine est à dominante industrielle.
A partir de 1951, la fermeture d’usines et leur destruction libèrent les terrains, dans un contexte de forte extension de la ville de Paris. La place est libre pour les aménageurs !

1959 date emblématique1959, date emblématique

En 1959, le projet est confié à Henry Pottier et à Raymond Lopez lequel s’est illustré dans de nombreux grands projets et travaille au Plan d’urbanisme directeur de Paris. Une esquisse de Michel Holley, collaborateur de Raymond Lopez, qui résume le parti d’ensemble, est retenue.
Le projet trouve ses fondements dans la charte d’Athènes (séparation des fonctions habiter, travailler, circuler) : il associe une structure horizontale (l’ouvrage dalle), conçue comme un belvédère sur la Seine, et une structuration verticale (les tours et les immeubles bas).

De 1961 à 1967, le projet se précise

C’est en 1961 qu’une maquette du projet est exposée pour la première fois au public lors de l’exposition Demain Paris au Grand Palais. A cette date, la SEMEA 15 remplace la Compagnie Foncière XV pour l’aménagement du quartier et approfondit les études engagées. Le projet évolue pour tenir compte des nouvelles normes de construction, des options juridiques, du passage d’une rocade à travers le site (envisagé dès 1963).
La réglementation sur les IGH (immeubles de grande hauteur) nécessite alors d’isoler les tours de leur support, d’où l’échancrure en forme de taille de guêpe qui deviendra la signature emblématique du projet et permet de réduire de 30 à 50% l’emprise au sol.
A la mort de Raymond Lopez, Michel Proux est associé à Henri Pottier. La forme du projet se fixe peu à peu et, en 1967, un premier phasage des opérations est défini.

A compter de 1967, les travaux commencent

Les travaux commencent en 1967À partir de 1967 les travaux d’aménagement commencent dans la partie sud, par la réalisation de l’ensemble Keller qui comprend une tour d’habitation, une piscine, une crèche, un central téléphonique et le secrétariat aux PTT. Cette opération, conduite par le ministère des PTT, conçue antérieurement au projet du Front de Seine, se prête aux règles de l’ensemble, mais sans aller jusqu’à adopter la taille de guêpe. Dans le même temps, débutent les travaux pour la Tour Compagnie Bancaire, au Nord, réalisée par Henry Pottier et Michel Proux.
La dalle est un sol artificiel piéton situé deux niveaux au-dessus du sol naturel accueillant les immeubles précédemment cités. Elle recouvre 4 niveaux de parcs de stationnement dont deux sont enterrés.

Dans les années 70, le Front de Seine prend forme

Le Front de Seine prend forme dans les années 1970

Les premières tours (Keller, Compagnie Bancaire et Seine) apparaissent en 1970, suivies d’Evasion 2000 en 1971, de la tour Mirabeau en 1972, des tours Le village, Perspective 1 et Mercure 1 en 1973. La cheminée blanche et bleue de la CPCU fait son apparition à 130m dans le ciel du Front de Seine en 1973. La partie centrale du projet reste alors occupée par les usines Citroën, qui seront finalement détruites en 6 mois en 1973, donnant une nouvelle impulsion au projet. En 1974, apparaissent les tours Mars et Panorama, puis Avant-Seine, Rive gauche et Perspective 2.
Au début des années 70, le président de la SEMEA 15 de l’époque choisit de faire intervenir de nouveaux concepteurs pour les tours à venir, pour favoriser la diversité. Sont livrés la tour Reflets, l’hôtel Nikko, la tour Espace 2000 en 1976, puis la tour Flatotel en 1977, les tours Totem et Beaugrenelle en 1979. Le projet de rocade est pour sa part définitivement abandonné, laissant la place à un jardin, réalisé en 1979.

L’achèvement

Achèvement du Front de Seine

L’aménagement de la partie centrale du projet connaît pour sa part un parcours chaotique. Dès 1972, la SEMEA 15 décide de renoncer au projet de tour de logements, pour le remplacer par le projet de tour ORTF, très critiqué à l’époque et finalement abandonné en 1974. En 1980, une consultation pour une tour de logements est relancée… mais aucun promoteur ne souhaite s’y engager. Et c’est finalement une tour de bureaux qui voit le jour, Cristal, en 1990, tandis que les derniers équipements et activités s’achèvent.

Et aujourd’hui ?

Le Front de Seine de nos jours

L’ouvrage dalle a vieilli. A compter des années 1990, de nombreux dysfonctionnements sont apparus et un constat peu amène est dressé en 2002 :

  • la dalle est isolée de son environnement ;
  • le centre commercial Beaugrenelle n’a plus le brillant des débuts ; les enseignes les plus attractives sont parties, laissant la place à des commerces vacants ou à des baux précaires ;
  • enfin, l’ouvrage a vieilli : il connaît de nombreux désordres (structures, étanchéité, éclairage, accès).

La SemPariSeine (jadis SEMEA 15) a donc défini un projet de rénovation ambitieux pour l’ouvrage dalle, afin de mieux le relier à son environnement, le rendre plus accueillant et en redéfinir les usages.

Source : https://www.parisfrontdeseine.fr/le_front_de_seine_accueil.php

Related posts

Le sens du détail

Le Front de Seine, histoire prospective Henry Bresler, architecte D.P.L.G., est professeur...

Continue reading

Le quartier de Beaugrenelle

Le quartier de Beaugrenelle est un quartier de Paris situé sur le Front-de-Seine, dans...

Continue reading

Join The Discussion

13 + 7 =